Un amendement au projet de loi de financement de la sécurité sociale rectificatif pour 2014 adopté en première lecture par l’Assemblée nationale prévoit d’exclure du calcul du coefficient de la réduction Fillon les temps de pause d’habillage et de déshabillage rémunérés.

En effet, la rémunération de ce temps de pause peut-être actuellement exclue du calcul du coefficient de la réduction Fillon, or l’amendement voté prévoit de le réintégrer dans son mode de calcul.

Le parlement justifie cet amendement afin de rectifier « un avantage injustifié visant à augmenter le montant des exonérations dont bénéficie l’employeur ».
Des répercussions importantes pour les entreprises qui touchent directement, entre autres, le secteur de la sécurité.

En quelques chiffres :
Le montant de réduction perçu actuellement pour un travailleur à temps plein, au coût horaire de 9.80€, bénéficiant de 7h de pause par mois est de 371.29€ , si l’amendement est définitivement voté, il sera alors de 334.30€, soit un manque à gagner de 36.99€ par mois et par salarié ! »

A partir du 16 juillet, le Sénat examine le texte en vue d’adopter cette loi.

loi